La Comtesse de Baton Rouge

Cote

Cote des internautes
Ma cote
Disponibilité

Album photos

 

La comtesse de Baton Rouge La comtesse de Baton Rouge La comtesse de Baton Rouge La comtesse de Baton Rouge La comtesse de Baton Rouge
 

Vidéos

Bandes annonces

La comtesse de Baton Rouge - Bande annonce du film 
 

Synopsis

1968 : Rex Prince, 22 ans, réalise un petit film avec des chutes de pellicule qu'il quête ça et là. Il envie le Grand Zénon, le cyclope du Parc Belmont, qui matérialise des images rien qu'en y pensant. Un soir qu'il va le rencontrer, Rex s'énamoure de Paula, une superbe jeune femme à barbe. 1997 : 29 ans plus tard, le film de son histoire d'amour avec Paula se donne au cinéma Crémazie. Ici, Forcier met en scène son double (l'acteur Robin Aubert), un autre lui-même qu'il a modelé à son image. Une façon sans doute d'exorciser les angoisses du cinéaste.

Aperçu

Générique

Réalisation
  • André Forcier
Scénario
  • André Forcier
Images
  • André Turpin
Producteur
  • Roger Frappier
Interprétation
  • Robin Aubert : Rex Prince
  • David Boutin : Roy Tranquille - Rex
  • Geneviève Brouillette : Paula Paul De Nerval
  • France Castel : Nuna Breaux
  • Frédéric Desager : Le Grand Zénon
  • Gaston Lepage : Édouard Doré
  • Louise Marleau : Angèle Temporel
  • Isabel Richer : Maria Capra - Paula
Musique
  • Michel Cusson
Montage images
  • Richard Comeau
Montage sonore
  • Dominique Chartrand
Société de production
  • Max Films inc. (Québec)
 

Données de production

  • Couleurs / Noir et blanc : Couleur
  • Langues : Français
  • Durée originale : 94 minutes
  • Type de métrage : Long métrage

Commentaires

Forcier le cinéaste canon

Forcier est un grand réalisateur qui, comme Fellini, se fout du scénario, de ses codes et autres montées dramatiques. Son univers entre le rêve et le réel atteint ic... 

Forcier est un grand réalisateur qui, comme Fellini, se fout du scénario, de ses codes et autres montées dramatiques. Son univers entre le rêve et le réel atteint ici des sommets envoutants. Ce film est pour personnes aux coeurs ouverts et à l'esprit libre et nous dirions que ce sont peut-être les seuls pré-requis pour se laisser emporter dans son monde! À moins que vous ne décidiez de l'ouvrir par des moyens chimiques! Nous vous le conseillons si vous êtes accrochés aux scénarios hollywoodiens. Tout ici est envoutant du scénario à l'image, à la direction artistique, à la musique magnifique. Comme il est bon de sentir les coups de canon de ce véritable créateur et de voir cyclope et femme à barbe envahir nos vies qui sont si rarement à la hauteur du cinéma! Ici la fiction dépasse toujours la plate réalité de nos dites vies et c'est tant mieux! Entre deux plans il allume mille bougies sur le gâteau de notre imaginaire si souvent oublié et nous prenons gaiement ce carrosse sur une route des bayous ou du Québec tout comme ses personnages dans l'image finale! Merci de nous faire sentir toute la liberté qui puisse habiter l'homme Monsieur Forcier! Cela prend un canon et vous l'avez et il fait feu sur nous avec une poésie merveilleuse! 

Envoyé le 13 février 2015 à 22h45 par lepetit verrat

Ajouter un commentaire
 
D'autres passionnés du Cinéma
CTVM Premières vues R�gie du cinéma Québécois Cinéma québécois Cinémathèque qu&eacutebécoise ONF Cineac
  • Lexique
  • À propos
  • Copyright © Éléphant - Tous droits réservés

La comtesse de Baton Rouge

Close Galerie de photos Éléphant

La comtesse de Baton Rouge

legende

counter Pécédent Suivant
Commentaire

Comtesse de Baton Rouge

Notez que Canoe.ca et l'équipe d'Éléphant, mémoire du cinéma québécois se réservent le droit de ne pas publier un commentaire qui pourrait porter atteinte à la nétiquette.

Close

Vous devez avoir un compte Éléphant actif afin de pouvoir nous faire part de vos commentaires.

Ouverture de session

Veuillez saisir votre adresse courriel ainsi que votre mot de passe.

Vous n'êtes pas inscrit?

Vous devez créer un compte Éléphant pour poursuivre.

Vous avez oublié votre mot de passe? Close

Passeport Canoë

QUITTER

Êtes-vous sûr de vouloir quitter la session ?

Oui Non

Envoyer à un ami

Titre de la nouvelle:
Éléphant -- La mémoire du cinéma québecois

Close