Éléphant sur grand écran propose deux films d'animation au MNBAQ dans l'esprit des Fêtes

La projection au MNBAQ du premier long métrage d'animation canadien, Le village enchanté (1956), aura lieu le dimanche 10 décembre à 14h.

 
Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) est heureux de présenter, grâce à Éléphant, une projection toute spéciale, s'inscrivant dans l'esprit des Fêtes, destinée aux jeunes cinéphiles ainsi qu'à leurs parents. Deux films d'animation seront présentés le dimanche 10 décembre prochain, à 14 h, à l'Auditorium Sandra et Alain Bouchard du pavillon Pierre Lassonde du Musée: Gertie le dinosaure (1914), de Winsor McCay, et Le village enchanté (1956), de Marcel et Réal Racicot, le premier long métrage d'animation à avoir été réalisé au Canada.

Après la projection, une rencontre dirigée par Annie Frenette, chargée de cours en science de l'animation à l'Université Laval, aura lieu avec les jeunes amateurs friands de cinéma d'animation, qui auront envie d'en savoir plus sur la création cinématographique. Les participants auront l'occasion de se familiariser avec les différentes techniques d'animation, notamment en s'amusant avec des flipbooks ou folioscopes - petits livrets de dessins ou de photographies, qui, feuilletés rapidement, procurent à l'oeil l'illusion que le sujet représenté est en mouvement - ou encore des zootropes, ces jouets optiques permettant de donner l'illusion de mouvement d'un personnage dessiné. Catherine-Ève Gadoury, du MNBAQ, et Marie-José Raymond, codirectrice d'Éléphant, se joindront à Annie Frenette pour la réalisation de cet atelier spécial. 

Les deux films
Gertie le dinosaure, créé par Winsor McCay en 1914, n'est peut-être pas le tout premier dessin animé, mais c'est le premier mettant en vedette un animal avec une personnalité attrayante, ce qui en fait le précurseur de Walt Disney. C'est également la première production utilisant la technique d'animation des images-clés. Gertie le dinosaure raconte la visite de son auteur, Winsor McCay, au musée d'histoire naturelle. Ce dernier parie avec un groupe de savants incrédules qu'il peut faire revivre un dinosaure grâce à des dessins animés. Pour le prouver, il organise une projection cinématographique, passant de prises de vue réelles au dessin animé, alors qu'on le voit exécuter une séance de dressage d'un dinosaure.

Le village enchanté fait partie de l'histoire cinématographique canadienne puisqu'il s'agit du premier long métrage d'animation à avoir été réalisé au pays. Les frères Marcel et Réal Racicot ont travaillé quatre ans dans leur petit studio de Montréal, un véritable tour de force, avant que Le village enchanté ne soit présenté en grande première au cinéma Saint-Denis, le 23 décembre 1956, devant une foule absolument ravie. Les deux frères Racicot y évoquent la colonisation de l'Abitibi, en s'inspirant autant des légendes québécoises que des dessins animés hollywoodiens, situant le récit dans un cadre de bienséance catholique et intégrant même au passage des éléments fantastiques.

Ces deux films, de purs ravissements, ont été restaurés par Éléphant au laboratoire MELS sous la direction de Marie-José Raymond et Claude Fournier.


 
 
##############
 
D'autres passionnés du Cinéma
CTVM Premières vues Régie du cinéma Québécois Cinéma québécois Cinémathèque qu&eacutebécoise ONF Cineac
  • Lexique
  • À propos
  • Copyright © Éléphant - Tous droits réservés

Vous devez avoir un compte Éléphant actif afin de pouvoir nous faire part de vos commentaires.

Ouverture de session

Veuillez saisir votre adresse courriel ainsi que votre mot de passe.

Vous n'êtes pas inscrit?

Vous devez créer un compte Éléphant pour poursuivre.

Vous avez oublié votre mot de passe? Close

Passeport Canoë

QUITTER

Êtes-vous sûr de vouloir quitter la session ?

Oui Non

Envoyer à un ami

Titre de la nouvelle:
Éléphant -- La mémoire du cinéma québecois

Close