Gala Québec cinéma : Xavier Dolan et Kim Nguyen ex-aequo

Kim Nguyen et Xavier Dolan

 
Une lutte est à prévoir entre deux acclamés réalisateurs au Gala Québec cinéma. Grâce respectivement à leur film Juste la fin du monde et Un ours et deux amants, Xavier Dolan et Kim Nguyen partagent la tête des nominations de la grande fête du septième art d'ici avec 12 citations chacun.

Les deux cinéastes sont notamment en lice dans les catégories de la meilleure réalisation et du meilleur film. Les stars de Juste la fin du monde (Nathalie Baye, Marion Cotillard, Léa Seydoux et Gaspard Ulliel) et celles d'Un ours et deux amants (Dane Dehaan et Tatiana Maslany) sont quant à elles impliquées dans la course pour l'obtention des Prix Iris d'interprétation.
 
BONNES DEUXIÈMES

Les comédies dramatiques Embrasse-moi comme tu m'aimes d'André Forcier et Les mauvaises herbes de Louis Bélanger font également très bonne figure, se retrouvant chacune dans neuf catégories pour la soirée déplacée en juin.


Suivent, entre autres, les drames Avant les rues (8 nominations) de Chloé Leriche, Nelly (6 nominations) d'Anne Émond et 10 secondes de liberté (5 nominations) de Stephen Hopkins.

Au total, ce sont 45 longs métrages de fiction qui obtiennent au moins une nomination.
 
NOUVEAUTÉS

La première édition du Gala Québec cinéma permettra de décerner six nouveaux prix pour les artistes et artisans de l'industrie cinématographique de la province. Ces derniers recevront cette année le Prix Iris, une création du sculpteur Marc-Antoine Côté succédant au Jutra et au trophée du Gala du cinéma québécois décerné uniquement en 2016.

Parmi les ajouts et changements apportés à la grande fête du cinéma, le Billet d'or a été forcé de laisser sa place au Prix du public. Les cinéphiles sont appelés à voter pour l'une des cinq oeuvres qui ont amassé le plus d'argent au box-office québécois du 1er janvier 2016 au 3 mars 2017: 1:54, Juste la fin du monde, Les mauvaises herbes, Les 3 p'tits cochons 2 et Votez Bougon.

L'identité du récipiendaire du Prix Hommage ne sera quant à elle connue qu'en mai. L'an dernier, le compositeur François Dompierre avait reçu un tel honneur, lors d'un gala dominé par le drame La passion d'Augustine.

Animé par Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, le Gala Québec cinéma sera présenté le 4 juin, à 20 h, sur ICI Radio-Canada Télé. Le tapis rouge qui précédera sera détaillé par Anne-Marie Withenshaw et Herby Moreau.
 
VOICI LES FINALISTES DES PRIX IRIS 2017:

Meilleur film

«Avant les rues»
«Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau»
«Juste la fin du monde»
«Les mauvaises herbes»
«Un ours et deux amants»

Meilleure réalisation

Louis Bélanger - «Les mauvaises herbes»
Bachir Bensaddek - «Montréal la blanche»
Xavier Dolan - «Juste la fin du monde»
Chloé Leriche - «Avant les rues»
Kim Nguyen - «Un ours et deux amants»

Meilleur scénario

Louis Bélanger, Alexis Martin - «Les mauvaises herbes»
Bachir Bensaddek - «Montréal la blanche»
André Forcier, Linda Pinet - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Chloé Leriche - «Avant les rues»
Kim Nguyen - «Un ours et deux amants»

Meilleure interprétation - Premier rôle féminin

Karina Aktouf (Kahina) - «Montréal la blanche»
Nathalie Baye (la mère) - «Juste la fin du monde»
Emmanuelle Lussier-Martinez (Ordine Nuovo) - «Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau»
Mylène Mackay (Nelly) - «Nelly»
Tatiana Maslany (Lucy) - «Un ours et deux amants»

Meilleure interprétation - Premier rôle masculin

Gabriel Arcand (Pierre) - «Le fils de Jean»
Dane DeHaan (Roman) - «Un ours et deux amants»
Antoine Olivier Pilon (Tim) - «1:54»
Émile Schneider (Atilla) - «Là où Atilla passe»
Gaspard Ulliel (Louis-Jean Knipper) - «Juste la fin du monde»

Meilleure interprétation - Second rôle féminin

Céline Bonnier (Yvonne Sauvageau)- «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Marion Cotillard (Catherine) - «Juste la fin du monde»
Emmanuelle Lussier-Martinez (Francesca) - «Les mauvaises herbes»
Léa Seydoux (Suzanne Knipper) - «Juste la fin du monde»
Cynthia Wu-Maheux (Julie) - «L'origine des espèces»

Meilleure interprétation - Second rôle masculin

Guillaume Cyr (Benoît Charistéas) - «La nouvelle vie de Paul Sneijder»
Martin Dubreuil (Michel) - «Maudite poutine»
Tony Nardi (Elio Moreli) - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Luc Picard (Patenaude) - «Les mauvaises herbes»
Simon Pigeon (Jean-Sé) - «Prank»

Révélation de l'année

Rykko Bellemare (Shawnouk) - «Avant les rues»
Étienne Galloy (Stefie) - «Prank»
Whitney Lafleur (Jessie) - «Écartée»
Sasha Migliarese (Mérédith) - «Mon ami Dino»
Kakki Peter (Sheriff John Tovok) - «Un ours et deux amants»

Meilleure distribution des rôles

Lucie Robitaille (Casting Lucie Robitaille) | Heidi Levitt - «Un ours et deux amants»
Emanuelle Beaugrand-Champagne | Nathalie Boutrie (Casting NB) - «Les mauvaises herbes»
Xavier Dolan (Sons of Manual) - «Juste la fin du monde»

Meilleure direction artistique

Jean Babin- «Chasse-galerie: la légende»
Éric Barbeau - «Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau»
Patrice Bengle - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Dominique Desrochers - «Nitro Rush»
David Brisbin, Isabelle Guay, Jean-Pierre Paquet - «Race»

Meilleure direction de la photographie

Glauco Bermudez - «Avant les rues»
Nicolas Bolduc - «Un ours et deux amants»
Josée Deshaies - «Nelly»
Tobie Marier Robitaille - «Nitro Rush»
André Turpin - «Juste la fin du monde»

Meilleur son

Pierre-Jules Audet, Luc Boudrias, Claude La Haye - «Race»
Claude Beaugrand, Bernard Gariépy Strobl, Claude La Haye - «Un ours et deux amants»
Sylvain Bellemare, Stéphane Bergeron, Martyne Morin - «Avant les rues»
Stéphane Bergeron, Martin Desmarais, Marie-Claude Gagné - «Nitro Rush»
Olivier Calvert, Stephen De Oliveira, Hans Laitres - «Maudite poutine»

Meilleur montage

Jean-François Bergeron - «Les 3 p'tits cochons 2»
Richard Comeau - «Un ours et deux amants»
Mathieu Denis - «Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau»
Chloé Leriche, avec la collaboration de Natalie Lamoureux - «Avant les rues»
Jules Saulnier - «Écartée»

Meilleurs effets visuels

Artifex Animation Studios - Marc Hall - «Le cyclotron»
Fly Studio - Jean-Pierre Boies, Mathieu Jolicoeur, Jean-François Talbot - «King Dave»
MELS - Martin Lipmann, Cynthia Mourou, Benoît Touchette - «Race»
Rodeo FX - Daniel Lavoie, André Montambeault - «Un ours et deux amants»
John Tate - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»

Meilleure musique originale

Guy Bélanger - «Les mauvaises herbes»
Thierry Amar, David Bryant, Kevin Doria - «Maudite poutine»
Frannie Holder, Charles Lavoie, Vincent Legault (Dear Criminals) - «Nelly»
Martin Léon - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Robert Marcel Lepage - «Avant les rues»

Meilleurs costumes

Caroline Bodson - «Boris sans Béatrice»
Francesca Chamberland - «Chasse-galerie: la légende»
Mario Davignon - «Race»
Sophie Lefebvre - «Les mauvaises herbes»
Madeleine Tremblay - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»

Meilleur maquillage

Djina Caron - «Nelly»
Claire De Ernst - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Nicole Lapierre - «Chasse-galerie: la légende»
Maïna Militza - «Juste la fin du monde»
Marlène Rouleau - «Nitro Rush»

Meilleure coiffure

Marie-France Cardinal, Véronique-Anne Leblanc - «Chasse-galerie: la légende»
Réjean Goderre - «Race»
Martin Lapointe - «Nelly»
Marcelo Padovani - «Embrasse-moi comme tu m'aimes»
Denis Vidal - «Juste la fin du monde»

Meilleur film documentaire

«Callshop Istanbul»
«Chez les géants»
«Gulîstan, terre de roses»
«Manoir»
«Parfaites»

Meilleure direction de la photographie | Film documentaire

Jérémie Battaglia - «Parfaites»
John Price - «I Am the Blues»
Sébastien Rist, Aude Leroux-Lévesque - «Chez les géants»
Etienne Roussy - «Gulîstan, terre de roses»
Olivier Tétreault - «Manoir»

Meilleur montage | Film documentaire

Mathieu Bouchard-Malo - «Gulîstan, terre de roses»
Catherine Legault - «La démolition familiale»
Jean-François Lord - «Manoir»
Sami Mermer - «Callshop Istanbul»
René Roberge - «Chez les géants

Meilleur court métrage | Fiction

«Mutants»
«Oh What a Wonderful Feeling»
«La peau sauvage»
«Tout simplement»
«La voce»

Meilleur court métrage | Animation
«Casino»
«J'aime les filles»
«Mamie»
«Oscar»
«Vaysha l'aveugle»

Prix du public

«1:54»
«Les 3 p'tits cochons 2»
«Juste la fin du monde»
«Les mauvaises herbes»
«Votez Bougon»

Film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec

«Boris sans Béatrice»
«Juste la fin du monde»
«Maudite poutine»
«Nelly» - Anne Émond
«Un ours et deux amants»

 
 
##############
 
D'autres passionnés du Cinéma
CTVM Premières vues Régie du cinéma Québécois Cinéma québécois Cinémathèque qu&eacutebécoise ONF Cineac
  • Lexique
  • À propos
  • Copyright © Éléphant - Tous droits réservés

Vous devez avoir un compte Éléphant actif afin de pouvoir nous faire part de vos commentaires.

Ouverture de session

Veuillez saisir votre adresse courriel ainsi que votre mot de passe.

Vous n'êtes pas inscrit?

Vous devez créer un compte Éléphant pour poursuivre.

Vous avez oublié votre mot de passe? Close

Passeport Canoë

QUITTER

Êtes-vous sûr de vouloir quitter la session ?

Oui Non

Envoyer à un ami

Titre de la nouvelle:
Éléphant -- La mémoire du cinéma québecois

Close