Projection de Ça peut pas être l'hiver, on n'a même pas eu d'été le 20 septembre à la Cinémathèque québécoise en présence de la réalisatrice Louise Carré

Le premier long métrage de Louise Carré sera présenté à la Cinémathèque québécoise le 20 septembre à 19h.

 
Éléphant sur grand écran invite les cinéphiles à découvrir le premier long métrage de fiction de Louise Carré, Ça peut pas être l'hiver, on n'a même pas eu d'été, le jeudi 20 septembre à 19 h à la Cinémathèque québécoise. Le film met en vedette Charlotte Boisjoli, Jacques Galipeau, Céline Lomez et Mireille Thibault, alors que les images sont de Robert Vanherweghem. La réalisatrice, scénariste et productrice du film sera présente pour l'occasion et s'entretiendra avec les spectateurs après la projection. 

Tourné dans la région de Sorel-Tracy, Ça peut pas être l'hiver, on n'a même pas eu d'été est inspiré de la vie des femmes que côtoyait la cinéaste à cette époque pendant les parties de hockey de son fils.  L'histoire d'une de ces femmes en particulier est devenue en quelque sorte la trame du film. « On était quand même encore en 1980, au début de l'émancipation des femmes : Betty Friedan, Germaine Greer, tout ce monde-là... La femme voulait prendre sa place et était surprise de constater qu'après avoir élevé 6-7 enfants, elle ne savait pas trop comment rouler sa vie, aller à la banque, payer les comptes », nous confiait Louise Carré en 2012. Le film constitue donc aussi un témoignage intéressant du désir des femmes de cette époque de se retrouver elles-mêmes et de s'accomplir.

Synopsis
Au lendemain de la mort subite d'Albert, son mari depuis près de 40 ans, Adèle, mère de huit enfants et âgée de 57 ans, se retrouve seule, flouée et se sentant trahie. Face à ses rancunes, elle risque d'abord de sombrer dans la dépression, mais s'efforce finalement d'entreprendre le contrôle de son destin et d'ouvrir la porte sur le monde qui l'entoure. À travers cette course à la survivance, elle découvrira l'amitié, analysera son passé, légitimera sa vie tout en justifiant ses frustrations sans amertume.
 
 

 
 
##############
 
/static/infolettres/2017/infolettre_octobre.html
D'autres passionnés du Cinéma
CTVM Premières vues Régie du cinéma Québécois Cinéma québécois Cinémathèque qu&eacutebécoise ONF Cineac
  • Lexique
  • À propos
  • Copyright © Éléphant - Tous droits réservés

Vous devez avoir un compte Éléphant actif afin de pouvoir nous faire part de vos commentaires.

Ouverture de session

Veuillez saisir votre adresse courriel ainsi que votre mot de passe.

Vous n'êtes pas inscrit?

Vous devez créer un compte Éléphant pour poursuivre.

Vous avez oublié votre mot de passe? Close

Passeport Canoë

QUITTER

Êtes-vous sûr de vouloir quitter la session ?

Oui Non

Envoyer à un ami

Titre de la nouvelle:
Éléphant -- La mémoire du cinéma québecois

Close