Version Web
L'INFOLETTRE 
Avril 2017
THE NEWSLETTER
Click here
C'est le début d'un temps nouveau !
Historique

Par Elyzabeth Walling 

On réussit à passer l'hiver en se réchauffant à l'espoir du printemps

En mars dernier, c'était la remise des prix Écrans canadiens.  Cette remise de prix annuelle célèbre l'excellence des productions au cinéma, à la télévision et dans les médias numériques, à l'occasion de la Semaine du Canada à l'écran, qui a eu lieu à Toronto.  Le Québec y était très bien représenté, et plusieurs membres de la communauté artistique montréalaise étaient présents. En ce début de printemps, quelle est la suggestion de film à voir dans le répertoire Éléphant? J'ai demandé au producteur Denis McCready, dont trois de ses documentaires étaient en nomination dans plusieurs catégories. Les yeux brillants il m'a répondu : Caffè Italia Montréal.  «J'habite le quartier où le film a été tourné.  Le temps froid qui sévit dernièrement nous fait espérer le retour des terrasses qui capturent si bien l'esprit de Montréal. Mais ce film, c'est aussi la présence de ces personnages si chaleureux, un moment de l'histoire de la Petite Italie, une capsule de temps qui permet de voir le Montréal d'une autre époque. Éléphant nous le rend accessible, ainsi qu'aux générations à venir...»
 
Avec les rebondissements que connaît la politique américaine, les opinions concernant la question de l'immigration sont révélatrices des valeurs d'un peuple. La communauté italienne fait partie de l'histoire du Québec. Le film de Paul Tana Caffè Italia Montréal  nous fait vivre l'expérience de l'immigration de l'intérieur. Je laisse à Paul Tana le soin de vous présenter son oeuvre. Cette présentation vidéo est disponible pour ceux qui louent le film sur illico. Non! ne vous attendez pas à ce que le «film suive» comme l'indique le défilant; il ne suivra que si vous le commandez, c'est comme ça! Mais c'est si facile d'aller sur illico, canal 900 ou sur iTunes.
 
Et ça va certainement vous donner l'envie d'aller prendre un petit café dans le quartier, pour redécouvrir le soleil, ou y croiser plusieurs artistes qui trouvent là leur inspiration ! 
Actuel
S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable ! 

Bravant ce qu'on appelle maintenant la tempête (de neige et politique) du siècle, la projection de Being at Home with Claude à la Cinémathèque a eu lieu comme prévue !  Deux courageuses vedettes: Jacques Godin et le réalisateur Jean Beaudin y étaient afin de partager à nouveau ce film avec le public qui avait lui aussi bravé les éléments. Roy Dupuis, qui habite la campagne, au sud de Montréal, n'avait pas pu, lui, franchir le kilomètre de bancs de neige qui séparaient sa maison de la route; c'était à regret qu'il dût s'excuser.


 À sa sortie, en 1992, Being at Home avait dérangé par son sujet et son modernisme, ce qui ne l'empêcha pas d'être acclamé par la critique. Le film s'est mérité neuf nominations lors de la treizième édition des prix Génie cette annéeacute;e-là. Les cinéphiles avertis n'ont pas voulu manquer la version restaurée du film de Jean Beaudin, présentée sur grand écran par Éléphant. Faites, vous aussi, partie de ce moment privilégié, grâce à un extrait de cette rencontre émouvante. Vivez cette chaude nuit d'été, retrouvez-vous à bout de souffle dans cet univers bouleversant, brûlant et déchirant: Being at home with Claude est disponible dans le nuage illico. 
Regarder l'extrait avec Jean Beaudin
À venir
«La vocation du cinéma est d'incarner la vie» (Claude Jutra)
À tout prendre de Claude Jutra, restauré par Éléphant, a été sélectionné au Festival international de Buenos Aires, ce mois-ci. C'est avec ce film que Jean Cousineau a commencé sa collaboration musicale avec le réalisateur. Lors du dossier des 100 ans de la musique de film, Jean Cousineau se confiait à Éléphant lors d'une entrevue exclusive ! 

 Regarder l'entrevue avec Jean Cousineau
 La scène finale du film donne des frissons puisqu'elle met en scène le suicide du personnage de Claude. Il se jette à l'eau à partir d'un quai, avant de s'envoler vers le ciel.  Sur la rive, un chasseur de canards fait feu et l'abat. Peu de gens réalisent que ce chasseur est le réalisateur Michel Brault, ami intime de Claude Jutra. Il se livrait à la journaliste Odile Tremblay lors du 25e anniversaire de la disparition de son ami et collègue Claude Jutra : «Claude a commencé À tout prendre avec 15 000 $ prêtés par son père. Pierre Lamy nous avait refilé une caméra... La liberté, c'était l'absence de moyens.» 

Claude Jutra atteint d'Alzheimer précoce s'est élancé du pont Jacques-Cartier vers sa mort le 5 novembre 1986.  L'innovation de ce film tient justement au début de «l'autofiction»: la rencontre trouble, et pourtant brillante, entre la réalité et la fiction. À sa sortie, en 1963, il remportait le Grand Prix du Festival du cinéma canadien et, en 1964, le Canadian Film Awards du meilleur long métrage de fiction.  À tout prendre, le premier long métrage indépendant de Claude Jutra, est ensuite acclamé en France et aux États-Unis par des réalisateurs comme John Cassavetes et Jean Renoir. En souvenir de Jutra, cette chanson tendre extraite du film, chantée par Johanne Harelle.
MOT DE LA FIN

Comme le printemps réussit à vaincre l'hiver, le succès n'est pas nécessairement la force avec laquelle on avance, mais toujours comment on continue à avancer, malgré la force des obstacles qui nous frappent !  À surveiller: Jean Beaudin a reçu le Prix du Gouverneur général et un film de l'ONF lui rendra hommage.  Produit par Denis McCready et réalisé par Tara Jonhs, le film Pour l'amour du combat se déroule dans un ring de boxe. Le légendaire cinéaste parle de sa vie et de son amour du cinéma, avec son ami l'acteur Marcel Sabourin, qui l'encourage de ses conseils et des rappels des moments clés de la carrière de Beaudin.
Abonnez-vous à Éléphant, l'infolettre !
Restez allumé ! Suivez aussi les actualités du cinéma québécois grâce à notre site Web. 
Je m'abonne
Infolettres précédentes >
Envoi effectué par Éléphant
612, rue Saint-Jacques,15e étage, Montréal (Québec) H3C 4M8

elephant_commentaire@canoe.ca | elephantcinema.quebec

Pour assurer la livraison de votre courriel, s'il vous plaît ajouter elephant_commentaire@canoe.ca à votre carnet d'adresses ou liste de contacts.

Ce courriel vous a été envoyé parce que vous vous êtes inscrit pour recevoir les courriels promotionnels d'Éléphant. 
Si vous ne désirez plus les recevoir, cliquez sur le lien pour vous désabonner.