Version Web
L'INFOLETTRE 
Février 2017
THE NEWSLETTER
Click here
De l'amour s'il vous plaît !
Historique

Par Elyzabeth Walling 

L'amour est l'art de l'inclusion 

Cette année, nous célébrons le 375e anniversaire de la fondation de Montréal. Déjà, en 2015, Éléphant a voulu souligner cet anniversaire en créant le concours Maisonneuve me reconnais-tu?  en l'honneur du fondateur de Ville-Marie. «Les participants sont invités à réaliser un film original de deux à trois minutes à partir d'extraits d'archives de Montréal choisis pour l'occasion, a expliqué le réalisateur Claude Fournier, porte-parole d'Éléphant ClassiQ, au journal ActualitésUQAM. Nous nous sommes amusés à imaginer ce que [Paul de Chomedey, sieur de] Maisonneuve, le fondateur de Montréal, penserait s'il pouvait voir le visage de la ville aujourd'hui, d'où l'idée du titre du concours.»

Suite aux propositions des nombreux candidats pour répondre à cette question, 3 finalistes ont été sélectionnés pour la qualité et l'originalité de leur proposition. Leurs projets cinématographiques ont été  financés par Éléphant, leurs films ont  ensuite illuminé l'écran du cinéma Impérial, lors de projections à Éléphant ClassiQ!  Une bourse de mille dollars a été remise à la gagnante du concours, Yousra Benziane, pour son court métrage intitulé HLM HJM.  Suite à cette reconnaissance, elle a été choisie cette année pour exposer au Musée des beaux-arts.  L'exposition L'art de l'inclusion vient tout juste de prendre fin et, selon la jeune artiste musulmane, «HLM HJM m'a ouvert plein de portes, je tiens ainsi à vous remercier une nouvelle fois pour le soutien apporté car sans vous, ce film et les opportunités que j'ai eues par la suite n'auraient pas pu exister».  Voici donc le court métrage gagnant HLM HJM ; on entendra certainement parler de sa réalisatrice, Yousra Benziane, dans les années à venir ! 

Éléphant rend accessible les films qui ont créé le cinéma québécois, tout en encourageant le développement des artistes de demain. 2017 marque les 20 ans du décès de Jean-Claude Lauzon, un cinéaste qui a marqué notre cinéma. Il avait étudié à l'UQAM.  Désirant garder vivante sa mémoire, Québécor a généreusement  décidé, cette année,  d'offrir, de concert avec l'AQPM, une bourse qui portera son nom aux étudiants en communication de cette même université. Nul doute que la bourse Jean-Claude-Lauzon saura encourager la relève cinématographique. 
Actuel
Ces maux d'amour qu'on ne dit pas 

En ce mois de février, avec la fête de la Saint-Valentin, on célèbre l'amour. Qu'en est-il de la fascination actuelle pour nos vedettes?  Cet amour du public semble plus que jamais être d'actualité. On se rappelle qu'en 1976, Jacques Boulanger était l'animateur vedette de Radio-Canada et un grand amoureux du 7e art.  Il avait accepté de jouer le rôle principal de Parlez-nous d'amour, un film de Jean-Claude Lord, connu à l'époque pour sa tendance à aborder des sujets provocants. Ce film allait confirmer sa réputation.  On y voit un animateur de télévision qui tente de réagir au processus d'aliénation dont est victime le public des émissions de variétés. Considérant la notoriété de Jacques Boulanger, plusieurs y ont vu un récit autobiographique.  Le film fut reçu dans la controverse. 
 Avec les dernières élections aux États-Unis, on assiste devant nos écrans au cynisme de se faire offrir des «vérités alternatives» !  La politique d'aujourd'hui pourrait-elle ressembler au "talk show" de l'époque?  Le temps passe, le mépris du public reste, et l'importance de le dénoncer aussi! L'auteur et scénariste du film, Michel Tremblay n'hésite pas à dire :  «Ma violence est verbale, et je crois la violence verbale très efficace dans une oeuvre de dénonciation comme celle que vous allez voir.»  Relevez le défi de vous aventurer au-delà des apparences... Osez regarder Parlez-nous d'amour

Regarder l'entrevue avec Michel Tremblay
À venir
Y'a de l'amour dans l'air

Et si on se mettait tous à chanter et à danser pour commencer cette nouvelle année, le coeur léger ? 
 Les Oscars du cinéma seront remis le 26 février prochain. Avec 14 nominations, on prédit que le film La La Land remportera un nombre record de statuettes. Ce film a remis la  comédie musicale au goût du jour! 

Déjà en 1980, une coproduction avec la France avait, elle aussi, relevé avec succès le défi de moderniser ce genre cinématographique.  Dans Fantastica, une troupe de comédie musicale se déplace à travers le Québec.  Carole Laure (Lorca) en est la vedette et son amant, (Lewis Furey) le compositeur et directeur de la troupe.  La rencontre d'un vieil ermite écologiste (Serge Reggiani) permet à Lorca de concilier ses aspirations d'artiste et de femme, dans un monde où la nature a ses droits. 

 Réalisé par Gilles Carle, dès sa sortie, le film a été sélectionné comme film d'ouverture du prestigieux Festival de Cannes,  en plus d'y être nommé dans les catégories, Palme d'or, Grand prix, Prix du jury et Prix du jury œcuménique. Qui de mieux que ce couple mythique Laure/Furey pour vous révéler les secrets de leur passion à l'écran comme dans la vie ! Retrouvez-les au festival de Cannes, au moment où  les invités sortent de la salle du Palais des festivals après la projection du film ! Voyez leur entrevue avec Jean-Marie CAVADA et Henry CHAPIER pour en apprendre plus sur cette comédie musicale québécoise.
[ En savoir plus ]
MOT DE LA FIN

Offrez à ceux que vous aimez des moments précieux.  Partagez avec eux un de nos films, et vivez ensemble toute une gamme d'émotions. Créez de nouveaux bons souvenirs !
Abonnez-vous à Éléphant, l'infolettre !
Restez allumé ! Suivez aussi les actualités du cinéma québécois grâce à notre site Web. 
Je m'abonne
Infolettres précédentes >
Envoi effectué par Éléphant
612, rue Saint-Jacques,15e étage, Montréal (Québec) H3C 4M8

elephant_commentaire@canoe.ca | elephantcinema.quebec

Pour assurer la livraison de votre courriel, s'il vous plaît ajouter elephant_commentaire@canoe.ca à votre carnet d'adresses ou liste de contacts.

Ce courriel vous a été envoyé parce que vous vous êtes inscrit pour recevoir les courriels promotionnels d'Éléphant. 
Si vous ne désirez plus les recevoir, cliquez sur le lien pour vous désabonner.