Version Web
L'INFOLETTRE 
Janvier 2017
THE NEWSLETTER
Click here
Pour 2017, on vous souhaite de l'aventure, de l'amour, de la musique et des surprises...
Nos films, eux, vous l'offrent!

Historique

Par Elyzabeth Walling 

Il était une première fois... 

En 2017,  on célèbre les 375 ans de la fondation de Montréal.  Ce n'est pas d'hier que la métropole est une pionnière en Amérique du Nord en matière de culture.  C'est à Montréal, le 27 juin 1896, six jours avant New York, que la première projection intérieure a été réalisée par le Français Louis Minier, concessionnaire du cinématographe des frères Lumière.  2016 s'en est allée en emportant avec elle l'édifice Robillard, où avait eu lieu cet événement historique.  Cet important témoin de notre histoire n'avait pas été classé édifice patrimonial.   Malheureusement abandonné depuis longtemps, il a été une proie facile pour les flammes. 

Afin de parler de nos films du patrimoine,  j'ai cherché s'il existait toujours un cinéma qui en aurait fait la projection à l'époque. Il en reste peu, mais j'ai trouvé! Depuis plus de 65 ans, la ville de Ste-Adèle offre aux cinéphiles un cinéma qui a su rester opérationnel en innovant au cours des années. Le cinéma Pine a été l'un des premiers à introduire le format scope, les avant-gardistes lunettes 3D et le son stéréo dans les années 60 et 70. Fondé par Phil Fermanian, sa jeune famille habitait dans un appartement aménagé au-dessus de la marquise et des guichets du cinéma. Son fils Tom, maintenant propriétaire du cinéma, a grandi au milieu des projecteurs, des bobines de films et des affiches multicolores.

Avec tous les films qu'il a vus et présentés, un en particulier reste cher à son coeur : «Les lumières de ma ville, le premier film canadien français à faire une incursion dans le genre musical.  C'est un film qui nous fait découvrir les merveilleuses scènes hivernales tournées à Ste Adèle, tout en nous faisant vivre les fameuses nuits de cabaret du Montréal des années 50.  J'adore la musique et j'apprécie de pouvoir assister aux débuts de la grande Monique Leyrac, en voyant ce film sur iTunes grâce à Éléphant.» Des frères Lumière aux Lumières de ma ville, laissez-vous éblouir par tout ce que notre cinéma a à offrir !  
Actuel
Les bons moments deviennent de bons souvenirs qui restent présents 




C'est du 24 au 27 janvier sous le thème «Ensemble on se fait notre cinéma» que se déroulera cette nouvelle édition de Ciné-Québec. Dans une atmosphère festive et éclatée, Ciné-Québec permet la rencontre et les échanges de centaines d'intervenants de l'industrie cinématographique de notre cinéma. Lors de l'édition 2015, Éléphant avait eu l'honneur de recevoir pour l'ensemble de son oeuvre, le prix Lise-Dandurand.
 Cette année, ce prix est décerné au Festival international de cinéma d'Abitibi-Témiscamingue Rouyn-Noranda, particulièrement pour la qualité de sa programmation.  Soulignons que le film d'ouverture de l'édition 2016 de ce festival était nul autre que la version restaurée du film Le gros Bill Ce film a été réalisé par l'artisan français René Delacroix assisté du Québécois Jean-Yves Bigras qui signa quelques séquences, dont celle de la drave, reconnue pour être l'un des moments marquants.  À la direction photo, on remarque la présence de Jean Bachelet, également responsable des images de certaines mises en scène de Sacha Guitry.  Le récit est celui du Gros Bill revenu vivre au Québec après avoir vécu aux États-Unis.

Cet hiver, replongez-vous dans la communauté paroissiale où vit le Gros Bill, composée de gens simples, agréables et bons vivants ! Disponible sur iTunes et très bientôt sur illico.
À venir
«Pour se tuer il faut d'abord être vivant» (Putain de Nelly Arcan)

Je remarque la vivacité de la  relève cinématographique, qui s'illustre par sa diversité des genres.  Plusieurs réalisatrices nous proposent une nouvelle vision au cinéma.  C'est le cas de la réalisatrice Anne Émond qui a su, avec ses trois longs métrages, explorer l'âme humaine sous un angle qui lui est propre.   
Rencontrée lors d'une magnifique tempête de neige, elle nous parle de  son plus récent film Nelly, adapté librement des écrits et de la vie de l'auteure Nelly Arcan. Le film a déjà gagné plusieurs prix et s'illustre dans la liste des 10 films à ne pas manquer au cours de l'année 2017, publiée annuellement par le renommé Festival International de Toronto, le TIFF.  Lors de notre rencontre sur le mont Royal elle me mentionne, en voyant la statue de l'énorme félin : «Mon animal totem c'est le lion.» Je n'ai pas eu à lui demander pourquoi, son oeuvre, sa force tranquille, sa pensée claire en disent long sur cet artiste qui sait néanmoins regarder les films avec son coeur.

Le film Nelly prendra l'affiche en salle au Québec dès la fin janvier.    




Anne nous suggère un film
pour relever le défi de voir au moins un film du patrimoine par mois : Les bons débarras. Prisonnière d'un milieu rural étouffant, une adolescente veut posséder l'amour de sa mère. «L'univers riche et contrasté de Réjean Ducharme s'allie à la sensibilité claire-obscure et à fleur de peau de Mankiewicz pour donner un des plus beaux films québécois qui soit. Remarquable interprétation des acteurs qui baignent dans une ambiance douce et bleutée, un film très nordique.» (François Aubry, 1993).


MOT DE LA FIN

Qui en est aussi un du début !

Toute l'équipe d'Éléphant vous souhaite santé et bonheur en cette nouvelle année.  Quoi de mieux qu'un bon film pour partager toute la gamme des émotions avec vos proches !  Bonne année 2017, qu'elle soit enlevante et inspirante sur tous les plans ! On vous suggère une résolution qui sera agréable et facile à tenir grâce à Éléphant sur illico et iTunes: 

REGARDEZ AVEC CEUX QUE VOUS AIMEZ AU MOINS UN FILM DU PATRIMOINE QUÉBÉCOIS PAR MOIS! UNE BELLE FAÇON DE VOUS ASSURER QUE 2017 SERA DÉFINITIVEMENT UNE BONNE ANNÉE !
Abonnez-vous à Éléphant, l'infolettre !
Restez allumé ! Suivez aussi les actualités du cinéma québécois grâce à notre site Web. 
Je m'abonne
Infolettres précédentes >
Envoi effectué par Éléphant
612, rue Saint-Jacques,15e étage, Montréal (Québec) H3C 4M8

elephant_commentaire@canoe.ca | elephantcinema.quebec

Pour assurer la livraison de votre courriel, s'il vous plaît ajouter elephant_commentaire@canoe.ca à votre carnet d'adresses ou liste de contacts.

Ce courriel vous a été envoyé parce que vous vous êtes inscrit pour recevoir les courriels promotionnels d'Éléphant. 
Si vous ne désirez plus les recevoir, cliquez sur le lien pour vous désabonner.