Version Web
L'INFOLETTRE 
Février 2018
THE NEWSLETTER
Click here
L'amour, ce n'est pas seulement dire «je t'aime»!
Historique

Par Elyzabeth Walling 

L'âme de l'Impérial

M. Léo-Ernest Ouimet, un électricien et inventeur de 26 ans, ayant patenté un projecteur qu'il  nomme ouimetoscope, présente aux Montréalais des films qu'il sous-titre en français.  Le 1er janvier 1906, il ouvre à Montréal les portes de la première salle du Canada consacrée exclusivement au cinéma.  
 
En 1934, monsieur Ouimet loue ensuite le théâtre Impérial, utilisé depuis sa construction en 1913 pour le théâtre de vaudeville.  Lorsque je passe, il y a quelque temps, la porte de ce cinéma toujours aussi magnifique, une grande silhouette est là pour m'accueillir chaleureusement.  Est-ce le fantôme de monsieur Ouimet? Non, monsieur Lotfi Benamara est gérant des salles du Cinéma Impérial depuis plus de 22 ans!  Il me fait visiter l'endroit avec la fierté qu'on a lorsqu'on fait visiter sa maison. Je ne peux m'empêcher de lui demander quel est son plus beau souvenir dans les coulisses de cette cathédrale du cinéma. «Il y en a tellement! Mais lorsque l'actrice Sophia Loren a présenté un film ici, plusieurs femmes de la communauté italienne pleuraient sur son passage.  Madame Loren possédait un charisme si fort qu'une porte est tombée après son passage, comme si elle s'était inclinée à ses pieds!»  

Il me raconte tout ça avec un amour à peine contenu qui le fait rougir.  Je lui demande: «Est-ce que vous lui avez parlé?»  Il me regarde avec un air solennel réservé aux aveux. «Lorsque tu le rencontres, tu ne parles pas à Dieu, tu es juste content qu'il soit là!»  Silence. Un ange passe. Puis il ajoute en chuchotant: «Il a une âme ce théâtre. Quand tout le monde parle en même temps, on entend un ronronnement.  L'Impérial est vivant seulement lorsqu'il y a des spectateurs.» Bien sûr, monsieur Benamara est rassuré de savoir que Québecor est venu à la rescousse du cinéma qu'il aime tant.  En 2013, quelques personnes seulement ont participé à la petite fête qu'il avait organisée pour souligner les 100 ans du Cinéma Impérial. «C'était la fête de ma fille, on a célébré ça en même temps.»  Durant les années 80, l‘Impérial gagne la réputation de la meilleure salle de cinéma à Montréal, notamment grâce à la première certification THX en ville. Mais la clientèle se tourne quand même vers les multiplexes.  La fin des années 80 annonce la fin de l‘Impérial comme salle de cinéma commerciale. C'est seulement en 2001 que ce bâtiment a été officiellement reconnu comme monument historique

Après avoir parlé plusieurs heures avec cet amoureux du septième art, j'entends monsieur Benamara saluer plusieurs cinéphiles par leur prénom lors de mon départ. Je fais de même et je lui dis: «Au revoir Lotfi. Tu as raison, le Cinéma Impérial a une âme...» 
Actuel


La grâce est la plénitude de la force

Février, c'est le mois choisi pour célébrer l'amour. C'est le moment rêvé pour regarder une comédie romantique ! 

Éléphant présentera, à la Cinémathèque québécoise, Dames galantes (1990) de Jean-Charles Tacchella, film dont il signe aussi le scénario avec Jacques Emmanuel et qui met en vedette Richard Bohringer, Isabella Rossellini, Eva Grimaldi et la Québécoise Anne Létourneau. Cette dernière sera présente et engagera après le film un dialogue avec le public. 

Le film Dames galantes est une évocation historique des aventures amoureuses d'un grand séducteur, Brantôme, qui décida à l'âge de quarante ans de se faire écrivain pour garder en mémoire toutes ses amours. Comme il le souhaitait, sa gloire fut posthume, cinquante ans après sa mort avec la publication des Vies des dames galantes.
Le 6 juillet 2011, Éléphant rencontrait l'actrice  Anne Létourneau qui nous parle de son expérience de tournage avec le réalisateur Jean-Charles Tacchella.

«Travailler avec Jean-Charles Tachella c'était un pur bonheur: il avait  un grand amour pour ses acteurs, un grand respect. C'était un réalisateur avec qui on avait l'impression qu'on pouvait suggérer des choses, même si ses scénarios et ses dialogues étaient tellement bien écrits qu'il n'y avait rien à changer.  Il avait une façon de travailler... c'était comme si on se sentait caressé par son regard. On était complètement relax et on pouvait être libre!»  Ils tourneront un autre film ensemble: L'homme de ma vie.  
Avant Dames galantes, les spectateurs pourront visionner un court entretien vidéo tourné par Claude Fournier avec Jean-Charles Tacchella, il y a quelques années, à sa résidence près de Paris.

La mission d'Éléphant est de rendre les films accessibles. Dames galantes est aussi disponible sur iTunes et sur illico. 
À venir


Gens du pays, c'est votre tour de vous laisser parler d'amour...

Cette année, on célèbre les 10 ans d'Éléphant:mémoire du cinéma québécois.  Les anniversaires sont souvent propices aux bilans. J'ai eu le plaisir de rencontrer Pierre Karl Péladeau, notre mécène, qui s'est livré à l'exercice avec générosité.  Gens du pays, c'est votre tour de vous laisser parler d'amour !  Monsieur Péladeau, je tiens à vous remercier du fond du coeur pour cette initiative unique au monde qu'est Éléphant. Il y a bien des cinémathèques ou des producteurs qui restaurent leurs films, mais personne, à ma connaissance, ne s'est autant investi personnellement pour le cinéma! Sous la direction bienveillante et dynamique des cofondateurs Marie-José Raymond et Claude Fournier, Éléphant permet à tous un contact direct avec notre culture! Grâce à la restauration, de nombreux films qui nous rappellent d'où nous venons ont été sauvés de la destruction et de l'oubli. Il est écrit «Je me souviens» sur toutes les plaques d'immatriculation des voitures...Et pourtant!
 
Un peuple qui ne connaît pas son passé, c'est un peu comme un arbre sans racines. Et quand je dis peuple, je me permets d'inclure tous les Québécois qui résident à l'étranger! Ils peuvent maintenant avoir accès aux films québécois sur iTunes. Le cinéma est un levier important à actionner pour relancer l'économie d'ici. Tout ça commence par la possibilité de voir nos oeuvres et d'en être fiers. La culture est aussi un antidote à la violence qui semble sévir de nos jours: elle féconde la tolérance en nous ouvrant à l'imaginaire d'autrui. Des francophones et des anglophones de partout ont désormais accès au nôtre! Et s'il y a une souveraineté fondamentale que nous possédons et qu'il faut protéger, c'est bien celle de notre culture! 
 
Mes mots semblaient trop petits pour exprimer ma reconnaissance ... Alors je me suis souvenue de ce courriel que m'avait fait parvenir Kim Nguyen, un réalisateur québécois dont le film Rebelle fut nommé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film étranger en 2013. Je l'ai lu à monsieur Péladeau: «Je suis très admiratif de l'initiative Éléphant et je l'appuie chaudement. Aussi, si tu connais l'équipe de Québecor, s'il vous plaît dis-leur que j'ai été rassuré d'apprendre qu'ils vont contribuer à préserver l'Impérial, ce serait tellement triste de voir un de nos derniers grands théâtres disparaître!» Monsieur Péladeau semblait touché, il m'a répondu: «Merci Kim et merci Elyzabeth de t'être faite la messagère de ce gentil message. Et qui sait quelles surprises nous réserve l'Impérial dans les jours, les mois et les années à venir?» 


Était-ce une invitation à revenir nous en parler? À suivre... 
MOT DE LA FIN  
Bonne Saint-Valentin! L'amour que l'on a est souvent celui que l'on donne! Prenez le temps de partager de bons moments avec ceux qui vous entourent, et pourquoi ne pas leur faire découvrir votre film préféré restauré par Éléphant?
Abonnez-vous à Éléphant, l'infolettre !
Restez allumé ! Suivez aussi les actualités du cinéma québécois grâce à notre site Web. 
Je m'abonne
Infolettres précédentes>
Envoi effectué par Éléphant
612, rue Saint-Jacques,15e étage, Montréal (Québec) H3C 4M8

elephant_commentaire@canoe.ca | elephantcinema.quebec

Pour assurer la livraison de votre courriel, s'il vous plaît ajouter elephant_commentaire@canoe.ca à votre carnet d'adresses ou liste de contacts.

Ce courriel vous a été envoyé parce que vous vous êtes inscrit pour recevoir les courriels promotionnels d'Éléphant. 
Si vous ne désirez plus les recevoir, cliquez sur le lien pour vous désabonner.