Version Web
L'INFOLETTRE
Juillet 2018
THE NEWSLETTER
Click here
BOLETÍN
Pulse aquí
Genres du pays, c'est votre tour!
Historique
Par Elyzabeth Walling 

Aventure

 C'est le 49e anniversaire du changement de la devise sur les plaques d'immatriculation au Québec.  «La belle province» a été remplacée par «Je me souviens». C'est assez révélateur d'un changement de mentalité.  Il y a presque un demi-siècle, nous avons réalisé l'importance de nous souvenir de nos racines. Il y a plus de douze ans, Pierre Karl Péladeau, lui, demandait à Marie-José Raymond et Claude Fournier pourquoi il n'existait plus de ciné-club.  À ce moment, on a pris conscience que la pellicule avait une fin de vie et qu'il fallait la restaurer, mais surtout rendre accessible tout ce patrimoine cinématographique québécois. Claude Fournier a suggéré le nom Éléphant. Contrairement au lion de MGM, un éléphant ne voyage jamais seul. C'est aussi un animal qui a de la mémoire et qui rend hommage à ses disparus.  

En 2006, la conception de l'approche légale de la diffusion des œuvres et les techniques nécessaires à leur restauration ont nécessité beaucoup de réflexion, pour ne pas dire : d'invention. Marie-José et Claude eurent au tout début comme interlocuteur à Québecor, Luc Lavoie, un proche collaborateur de Pierre Karl Péladeau, puis c'est Sylvie Cordeau qui est devenue selon l'expression de Claude : «l'ange gardien» d'Éléphant. Il faut noter aussi comment M. Robert Dépatie, président et chef de la direction de Vidéotron, a consenti à ce que la chaîne illico ne conserve pas de pourcentage de diffusion, un fait qui souligne bien le caractère très généreux de ce chantier Éléphant.  

Un énorme travail a été fait avec les associations de toutes les catégories de métiers du cinéma. Deux ans ont été nécessaires pour élaborer une entente légale avec tous les syndicats et associations, dont l'AQPM, l'ARRQ, l'UDA et la SARTEC. Ils ont consenti à l'unanimité d'offrir une case spéciale afin qu'Éléphant puisse rendre accessibles les films auxquels leurs membres avaient participé. Voilà une façon de s'assurer que tous les créateurs reçoivent leur part dans la distribution des films québécois.
    
Les représentants d'iTunes demandent à rencontrer Éléphant l'année où on célèbre son 5e anniversaire. Avec l'introduction de films sous-titrés en anglais, le monde s'ouvre alors à nos œuvres restaurées. Récemment, pour souligner le 10e anniversaire, on ajoutait le sous-titrage en espagnol. 

Maintenant reconnu internationalement, notre cinéma rassemble aussi les cinéphiles devant de grands écrans! Nos films québécois s'affichent 2 fois au prestigieux Festival Lumière, 3 fois à Cannes Classics en France, au  MoMA à New York, au TIFF, à l'Alliance française de Toronto, à l'American Film Institute de Washington, à Karlovy Vary, au Golden Horse de Taipei, au Portugal et d'autres encore. Chez nous, Éléphant sur grand écran propose mensuellement des films à la Cinémathèque québécoise et au Musée national des beaux-arts du Québec. Éléphant participe aussi à plusieurs festivals, dont le Festival du nouveau cinéma et le Festival international de films Fantasia. En ce mois de juillet, trois films seront présentés à la 22e édition de Fantasia dans la section Genres du pays! Il peut être difficile pour une œuvre d'ici d'avoir une vie commerciale active et Éléphant aide à promouvoir le cinéma québécois. Le regroupement et le support de tous sont un bel exemple qu'on continue à suivre.
Chaque année, Éléphant publie un répertoire de ses films numérisés en haute définition et entièrement restaurés disponibles sur illico et sur iTunes pour l'année à venir. Ce répertoire est classé en ordre alphabétique par noms de réalisateurs et contient une mine d'informations sur le cinéma québécois, de même que les dernières nouvelles relatives à Éléphant et à sa mission de préservation du patrimoine cinématographique. Vous pouvez consulter notre répertoire  en ligne ou le télécharger.  Bon cinéma ! 
Actuel

Comédie coquine

La section Genres du pays du Festival international de films Fantasia se donne un devoir de mémoire. C'est le moment de découvrir ou de redécouvrir des films à succès comme La pomme, la queue...et les pépins! présenté le 28 juillet. Claude Fournier, le réalisateur du film, nous fait quelques confidences inédites par rapport à son film. «Faire des comédies, ce n'est pas évident! On a eu plusieurs pépins!  Mais le film a eu beaucoup de succès. On a mis l'argent de notre maison en garantie et le film a remboursé toutes nos dettes en 3 mois!» 

La pomme, la queue... et les pépins: durant son voyage de noces, un homme pourtant très Don Juan devient soudainement impuissant et cherche à retrouver sa virilité. Sa femme, ses amis, tout le monde y mettra du sien, ce qui donnera lieu à des scènes tordantes. C'est finalement un grand savant (joué par l'inénarrable Paul Buissonneau) qui mettra, si on peut dire, le doigt sur le bobo.

On vous annonce aussi tout de suite que le film Valérie est en restauration. Voilà un film qui reste célèbre dans le cinéma d'ici pour avoir été un des premiers films érotiques québécois. L'été s'annonce chaud!  
À venir
Docufiction

 On vous avait déjà annoncé la projection sur grand écran du film Pourquoi l'étrange monsieur Zolock s'intéressait-il tant à la bande dessinée?  au magnifique Cinéma Impérial. Surprise: le 30 juillet, vous aurez aussi la chance de rencontrer, avant la projection, les bédéistes qui avaient participé au film: Garnotte, Pierre Fournier, Serge Gaboury et Réal Godbout. Ces trois derniers sont les seuls collaborateurs du mythique magazine Croc à avoir participé à la totalité des 189 numéros!  Apportez vos précieuses BD à faire dédicacer!  Avis aux collectionneurs: une réimpression de l'affiche originale du film sera aussi disponible sur place.   

Le Prix Denis-Héroux, créé en l'honneur du regretté producteur et cinéaste québécois, sera remis cette année à Yves Simoneau, le réalisateur du film Zolock. Un prix que lui vaut sa contribution exceptionnelle au développement du cinéma de genre et du cinéma indépendant québécois. «Connu pour avoir réalisé certains classiques québécois comme Les fous de Bassan (1987), Yves Simoneau s'est également démarqué à l'étranger avec la minisérie française à grand déploiement Napoléon (2002), dans laquelle il a dirigé notamment Christian Clavier, Isabella Rossellini, Gérard Depardieu et John Malkovich.»( Charles-Henri Ramond, Films du Québec, 19 juin 2018) 

Fait à noter, Yves a réalisé l'avant-dernier film dans lequel a joué Marlon Brando: Free Money, qui a été tourné au Québec. Sa distribution comprenait aussi Donald Sutherland, Mira Sorvino et Charlie Sheen; sans compter Rémy Girard et Jean-Pierre Bergeron.
MOT DE LA FIN  

Adaptation

«Je m'étais mis à relire tous les vieux Joseph Conrad. (...) Je me suis dit : Heart of Darkness, ça pourrait se passer chez nous. C'est à partir de ça que j'ai développé cette histoire.»  (Robert Morin, 1994)

Heart of Darkness (Le Coeur des ténèbres), c'est ce roman qui avait aussi inspiré Francis Ford Coppola pour Apocalypse Now.  Windigo est le deuxième long métrage de cinéma réalisé par Robert Morin.  Avec Windigo, il nous invite à explorer un sujet politique complexe, empreint de la culture autochtone, et faisant écho à la crise d'Oka de 1990. Peu montré à sa sortie en salles et indisponible en DVD, Windigo sera présenté sur grand écran le 24 juillet au Festival Fantasia dans le cadre de Genres du pays!  Une projection à ne pas manquer.

Abonnez-vous à Éléphant, l'infolettre !
Restez allumé ! Suivez aussi les actualités du cinéma québécois grâce à notre site Web. 
Je m'abonne
Infolettres précédentes>
Envoi effectué par Éléphant
612, rue Saint-Jacques,15e étage, Montréal (Québec) H3C 4M8

elephant_commentaire@quebecormedia.com | elephantcinema.quebec

Pour assurer la livraison de votre courriel, s'il vous plaît ajouter elephant_commentaire@quebecormedia.com à votre carnet d'adresses ou liste de contacts.

Ce courriel vous a été envoyé parce que vous vous êtes inscrit pour recevoir les courriels promotionnels d'Éléphant. 
Si vous ne désirez plus les recevoir, cliquez sur le lien pour vous désabonner.