Version Web
L'INFOLETTRE
Mars 2018
THE NEWSLETTER
Click here
BOLETÍN
Pulse aquí
Salutations cordiales au Mexique et à tous les pays hispanophones!
Historique

Par Elyzabeth Walling 

La Cineteca Nacional

En ce mois des Oscars, un de mes coups de coeur, le film La forme de l'eau du réalisateur d'origine mexicaine Guillermo del Toro, a raflé  quatre prix importants: Meilleure musique (Alexandre Desplat), Meilleurs décors et direction artistique, Meilleur réalisateur (Guillermo del Toro) et Meilleur film. 

Ce film fut tourné au Canada, pays d'adoption du célèbre réalisateur. C'est maintenant au tour d'Éléphant : mémoire du cinéma québécois d'être invité à la Cinémathèque nationale de Mexico, une des plus importantes au monde, pour célébrer le lancement historique sur iTunes de 50 films du répertoire Éléphant, restaurés et sous-titrés en espagnol.

La célébration de l'entrée d'Éléphant dans tous les pays hispanophones durera trois jours à la Cineteca Nacional, un édifice dont l'architecture impressionnante en a fait une des attractions touristiques les plus recherchées de Mexico. L'ouverture de la Cineteca Nacional remonte à janvier 1974, alors qu'on y présenta le film El compadre Mendoza (1933) du célèbre réalisateur mexicain Fernando de Fuentes. En 1982, la Cineteca fut détruite par un incendie dans lequel mourut aussi un nombre de personnes qui reste toujours indéterminé à ce jour. La nouvelle Cineteca, dans le Colonia Xoco, dont l'architecture très particulière est l'œuvre de Michel Rojkind, a été inaugurée en 1984 et réinaugurée en 2012 après des transformations importantes. Cette célébration d'Éléphant à Mexico n'aurait pas été possible sans la collaboration de la Cineteca Nacional et le travail efficace de la Délégation générale du Québec à Mexico.

Le sous-titrage des films Éléphant en espagnol a été rendu possible grâce à la collaboration de Téléfilm.
Actuel


Famille, société et le prix de l'indépendance

Je suis allée voir le dernier film de Philippe Falardeau à la 36e édition du festival qui se nomme désormais Les Rendez-vous Québec Cinéma. À ma grande surprise, on a annoncé que le réalisateur était au Mexique... J'ai appris que du 15 au 25 février se déroulait la quatrième édition de Quebecine /La Muestra de Cine de Quebec: 10 films québécois en 10 jours!  
 
J'ai eu le plaisir de tourner dans le premier film de Philipe Falardeau, La moitié gauche du frigo, et nous sommes restés en contact depuis. Je lui ai demandé à quel accueil pouvaient s'attendre les films québécois au Mexique?  «Ça fait deux fois que je viens à Mexico présenter des films à la Cineteca Nacional dans le cadre du festival Quebecine organisé par Jean-Sébastien Durocher. Il faut dire en partant que la Cineteca est un lieu exceptionnel qui agit littéralement comme une agora publique où les gens convergent non seulement pour y voir des films, mais pour se rassembler, discuter, manger et échanger sur les sujets de l'heure. Dans ce contexte, on y rencontre un public curieux, intelligent et qui ne demande pas mieux que de voir des films qui sont des fenêtres sur d'autres mondes. Nos films sont bien accueillis. Il y a pour moi un lien assez naturel puisque nos patrimoines cinématographiques respectifs doivent s'épanouir à l'ombre du cinéma hollywoodien.» 

Philippe, qui était venu au Mexique en vacances, avait vu la Cineteca et s'était dit : «Je veux un jour présenter un film ici.» Il est de retour cette année pour présenter son dernier film, Chuck. C'est la deuxième fois en quatre ans. Il semble avoir bien ressenti  la curiosité du public mexicain, et il a compris que le Québec a tout à gagner à présenter son cinéma en Amérique latine.

Le directeur de la diffusion et de la programmation de la Cineteca, M. Nelson Carro Rodriguez, a lui aussi senti cet attrait entre le Québec et le Mexique. Il a choisi de projeter à la cinémathèque trois longs métrages du répertoire Éléphant déjà sous-titrés en espagnol : La mort d'un bûcheron  (1973) de Gilles Carle, le 15 mars, en présence de l'actrice principale, Carole Laure, accompagnée par son mari, Lewis Furey, compositeur de plusieurs musiques et un des interprètes de Gilles Carle. Une conférence de presse sera tenue avant la projection à la Cineteca alors que Marie-José Raymond et Claude Fournier, codirecteurs d'Éléphant, répondront aux questions des journalistes.




Réjeanne Padovani  (1973), de Denys Arcand, sera présentéle 16 mars, et Les Ordres  (1974), de Michel Brault, le 17 mars. Suite aux événements en Catalogne, ce film sur l'indépendance du Québec devrait faire écho chez les pays hispanophones...
À venir


400 millions!

Denis Villeneuve a lui aussi cet intérêt pour le Mexique. Il suffit d'avoir vu son film Sicario pour s'en convaincre. Lors de sa classe de maître, présentée à la Place des Arts en février dernier, il faisait référence aux cinéastes qui l'avaient influencé pour tourner ce film, dont André Turpin et Michel Brault, avec son approche du cinéma direct des années 70.  Grâce à Éléphant, ces films et ces réalisateurs pourront continuer à inspirer nos futurs créateurs!
  
Petit à petit, le reste du répertoire Éléphant, près de 250 films, s'ajoutera à ces 50 films disponibles sur iTunes. En faisant son entrée dans le monde hispanophone, Éléphant : mémoire du cinéma québécois ajoute la possibilité de rejoindre près de 400 millions de personnes dans 21 pays avec son répertoire de longs métrages québécois restaurés. Cet immense public s'ajoute à celui qu'Éléphant a déjà, puisque ses films sont diffusés d'abord par illico, puis par iTunes dans tous les pays du monde dont la langue officielle est soit le français, soit l'anglais. Tous ces pays auront maintenant aussi accès aux films Éléphant sous-titrés en espagnol ! 

Denys Arcand, Louise Archambault et Denis Villeneuve discutent de la mission d'Éléphant et de la disponibilité de son répertoire de films sur iTunes (sous-titré en espagnol).

Regarder l'entretien
MOT DE LA FIN  
La magie du cinéma c'est de permettre l'ouverture! En ce mois de mars où l'on rêve de floraison prochaine, la nature nous rappelle que tout commence par ce mouvement vers l'extérieur! 
 
¡Cordial saludo a México y a todos los países hispanohablantes!
Salutations cordiales au Mexique et à tous les pays hispanophones, cette fois tout comme nos films avec sous-titres espagnols! 
Abonnez-vous à Éléphant, l'infolettre !
Restez allumé ! Suivez aussi les actualités du cinéma québécois grâce à notre site Web. 
Je m'abonne
Infolettres précédentes>
Envoi effectué par Éléphant
612, rue Saint-Jacques,15e étage, Montréal (Québec) H3C 4M8

elephant_commentaire@canoe.ca | elephantcinema.quebec

Pour assurer la livraison de votre courriel, s'il vous plaît ajouter elephant_commentaire@canoe.ca à votre carnet d'adresses ou liste de contacts.

Ce courriel vous a été envoyé parce que vous vous êtes inscrit pour recevoir les courriels promotionnels d'Éléphant. 
Si vous ne désirez plus les recevoir, cliquez sur le lien pour vous désabonner.